L’art de l’à-propos et autres plaisirs citadins (Bruxelles edition)

Parce que le sort m'a lancé des perles en pleine moule (argot bruxellois pour désigner la figure que j'invente ad hoc, sans vergogne ni culot), je me dois d'honorer le pacte tacite que j'ai signé d'un sang d'encre avec mes fidèles lectrices et lecteurs, et afficher ici les noms de commerces, rues et autres points … Continue reading L’art de l’à-propos et autres plaisirs citadins (Bruxelles edition)

Advertisements

L’art de l’à-propos

La vigilanse est un combat de tous les instants. Que ce soit en traversant la rue, en commandant en ligne ou en choisissant le nom ou le slogan de son entreprise. Or, il arrive souvent,  par un manque de connaissances de la langue utilisée ou par une vision trop étroite qui aurait profité d'un deuxième … Continue reading L’art de l’à-propos

De la limite des robots ou « De grasse, ne corrigez pas »

Vous me connaissez, j'aime me garder en santé et en pleine forme là-dedans*. Et en tant que traducteur et rédacteur, je fais appel à des outils pour m'aider dans mon travail et offrir à mes client des textes immaculés**. Toutefois, ces instruments souvent onéreux ne sont pas à l'abri des erreurs et leur usage demande … Continue reading De la limite des robots ou « De grasse, ne corrigez pas »

Pour en finir avec « week-end ».

On a les combats qu'on peut. Une traductrice d'expérience me corrige lorsque je lui ai souhaite une bonne fin de semaine. Elle me dit que c'est un anglicisme et qu'il faut dire week-end (avec ou sans trait d'union). Hum... Je vais être bref. Si fin de semaine est un anglicisme — il s'agira d'un calque … Continue reading Pour en finir avec « week-end ».

1. Topographie de l’écriture

Topographie de l’écriture Préambule Je m’y mets, après tant de temps passé à ressasser de simples idées de base, à remâcher mes mots, à refaire ces phrases que je ne disais pas. J’en avais conclu qu’un blogue n’est un cadre convenable au perfectionniste que si celui-ci consent à l’être moins. J’hésitais, me désistais à mon … Continue reading 1. Topographie de l’écriture

2. Le langage motivé (ou un temps pour tout)

Le langage... non, la langue... non, la parole... comme outil Avant même d’aller plus loin dans toute incursion discursive dans les sphères de la communication, il est impératif d’ancrer quelques définitions, d’établir quelques nuances. Il ne sera pas ici question de s’introduire dans les complexités du domaine de la linguistique, domaine où s’enchevêtrent tant de … Continue reading 2. Le langage motivé (ou un temps pour tout)