À l’Enseigne

Victor Hugo disait du calembour qu’il «est la fiente de l’esprit qui vole». Très bien, mais Victor Hugo n’a jamais eu à trouver un nom pour sa boutique de thé, son salon de coiffure ou son gîte champêtre. Sinon, à en juger par ce qu’on voit un peu partout, il aurait bien été obligé de retirer ses paroles.

Cette page est ainsi dédiée à ses contemporains qui ont honoré sa mémoire en rivalisant d’ingéniosité dans le choix du nom de leur entreprise.

N’hésitez pas à partager vos découvertes. Réelles ou imaginées. Pour ma part, j’ajoute ce lien vers ce tumblr: boucherie sanzot. Monsieur ou Madame, je vous salue bien bas.

Et créateurs de tout acabit, participez au concours À l’Enseigne (détails plus bas) et vivez la gloire réservée aux grands de ce monde!!!

1. On commence fort.

Ce gîte,  dans les vaux mis, a tout pour plaire. Détendez-vous avec un massage au Salon du doigt donneur, cassez la croûte au restaurant La Bouche des goûts, prenez l’air en vous balladant dans les champs des Pures Rations. Admirez la vue à couper le souffle du Mont Tedanlchar-Onsanvadissit. Hum…

2. Un nom qui tombe à plat (du jour)

L'Art à Tatouille, Montréal
L’Art à Tatouille, Montréal

Là ou les rats tatouillent…

3. Trop. Beaucoup trop. Déplacé.

Sens tes corps, Montréal
Sens tes corps, Plaza St-Hubert, Montréal

Pour vous et vos personnalités multiples.

4. Le gratin artistique

J’aime le calembour lorsqu’il est lâché spontanément, qu’il effleure l’oreille et l’âme sans s’y éterniser, aussitôt ri, aussitôt disparu, sympathique et éphémère. On fait “Ha!” et pouf! plus rien.

Calembour et galerie d’art se marient aussi bien qu’un verre de lait tiède et des huîtres, ou du ka-vie-art et du chai d’art.

Rend contre hèle gras teint

Mais, vous n’avez pas visité le site Web. C’est pour ça que vous avez cette réaction.

5. Un “voyons!” sur le toit.

C’est parfaitement par hasard, ou presque, que je suis tombé sur ce couvreur. J’adaptais en français une émission de rénovation et je cherchais certains termes sur la toiture. Je reste à l’anecdote, parce que le nom de cette entreprise résume en un seul nom spectaculaire tout ce qui ne va pas avec un nom d’entreprise. J’en suis fiévreux.

L’abri, gîte, bardeaux.

C’est le top du comble.

6. De Bruxelles à lui (pfft.)

Je suis arrivé à Bxl il y a exactement une semaine ouvrable. J’y resterai jusqu’en avril 2013. Évidemment, mes déambulations, pérégrinations et méandrements m’ont déjà amené à découvrir des trésors, ou du moins des délices d’originalité. Dont celui-ci d’où je rédige ce présent jtout, qui se trouve dans le quartier d’Ixelles, à lui (re-pfft!), tout près du Rond Ronne (de re-pfft!).

Bar-concert à Ixelles, jazz les mercredis et dimanches
C’est une question de féline.

Bruxelles se livre.

Depuis mon arrivée dans la Ville au petit pot (le surnom que j’ai trouvé pour la capitale européenne dont l’icône la plus notoire est un garçon à la graine au vent qui urine, souriant, devant des touristes du monde entier, bouches ouvertes et zoom sortis), cette magnifique et mystérieuse métropole éclectique m’offre chaque jour des bijoux d’architecture et des trésors d’enseignes calembourratives (voyez, je n’y échappe pas moi-même).

Après le Chat-pitre (voir ci-haut), voilà que me sont apparus deux enseignes sises à St-Gilles, elles aussi tirant profit du riche champ sémantique qu’est la littérature. Je m’abstiendrai de porter de jugement sur les intentions des entrepreneurs qui ont osé se commettre à une telle démarche sémiotique (c’est à Dieu de le faire). Je me contente de partager mes trouvailles comme tant de billets de banque utilisés comme signets et découverts entre les pages d’un livre oublié. Je vais me coucher pour réviser mes textes, car comme on le dit (attention…), l’alité rature. Ouf.
Donc, en rafale:

Bar alternatif
C’est gonflé comme nom.
Bouquinerie
D’accord, mais le bouc, hein?

Concours de design 2011-12-(ça s’en va vers -13)

Pour cette nouvelle édition de ce nouveau concours inédit, j’invite tous les graphistes, en herbe ou en jeans noirs, à concevoir l’affiche de mes deux nouveaux commerces, soit:

  • 1) Tacos tu fais simpe de même!

Ma taqueria mexicaine à Jonquière

  • 2) Des lits queen

Ma boutique sommier et matelas (emplacement à déterminer)

Veuillez communiquer avec moi par le biais de ce blogue (commentaire ou courriel) afin de m’envoyer le fruit de votre imagination. Nous trouverons ensemble une façon payante d’afficher votre travail.


Advertisements

One thought on “À l’Enseigne

  1. J’ai déja fais le plein à une station service appartenant à un gaspésien qui avait pour enseigne “Le Gaz Pésien”, c’était le long de la 20 côté sud entre Drummond et Montréal.
    Découverte réelle.

    Like

Laissez un commentaire - Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s